lundi 19 mars 2012

Torsion du genou et Suunto Ambit


Après les déboires liés à la fin de vie de mon GPS Forerunner 305, je suis confronté à un problème rédhibitoire que peut être la blessure.
Alors que je me faisais un plaisir de participer au trophée Terre, il a fallu un quart de seconde pour me retrouver au sol après un choc avec ma jambe gauche bloquée dans le terrain synthétique.
J'ai entendu craquer ou pas ... Je ne sais plus exactement. Le résultat n'est pas brillant : arrêt immédiat et glaçage pour réduire mon genou difforme.
Je revois la scène et je me dis que j'aurais du laisser mon adversaire passer ... Le football quelle merde !
Le lendemain, après un passage chez un généraliste, je file sur ses conseils au centre hospitalier privé qui assure les urgences. Pas mal ! Un médecin qui m'envoie dans le privé plutôt que dans le public sous couvert de saturation de l'hôpital public.
Après une consultation avec une infirmière trieuse, j'ai droit à ma radio avec un commentaire simple : pas de fracture ...
Vu mon faible niveau en médecine, je pensais à tort que mes ligaments étaient sains mais au bout de 5', je sais qu'il me faudra passer une IRM pour être sur mais avec un délai déraisonnable.
Après une attente, un urgentiste réalise quelques mouvements avec mon genou, m'explique qu'un œdème intra-articulaire m'empêche de plier le genou, cela s'appelle la laxité ... (à vérifier).
Concernant mes ligaments, il se retranche derrière  l'IRM pour vérifier leur état. Une déchirure, un arrachement ?
Je pars après 4h dans le système de santé avec une attelle bionique qui me permettra de marcher sans accroitre ma blessure.
Pendant le week-end pluvieux, je glace, je masse (merci Welleda), je suis mon traitement, je marche et dors (?) avec mon attelle pour réduire les risques de dégrader encore plus mes ligaments.
Ainsi, j'ai perdu 4 jours d'entrainements (vendredi au lundi) mais plus encore avec un minimum d'arrêt d'un mois voire davantage. Cela repoussera à mi-mai au mieux ma reprise mais tout cela reste à confirmer par l'examen de mon genou. 
De toute façon, après la consultation d'un spécialiste du genou, je devrais arrêter une décision sur la croisière EDHEC. Un dernier avis de mon ostéopathe à Embrun finira le processus de décision.
Se blesser aux beaux jours, c'est vraiment crétin de ma part.

Quand je ne cours pas, je recherche mon futur GPS en lisant les forums de sites de course à pied. Étant dépendant à la marque Garmin, j'ai passé en revue les 310XT et 610 mais aussi les plus anciens comme le 405, le 405CX voire le 205 pour des raisons de budget.
Sans vraiment être sur de mon choix, les nouveaux GPS à écran tactile sont-ils réellement efficaces. Le 310XT plus classique avec des boutons pressoir et une solidité apparente tiendrait la corde. Son prix avec la ceinture de fréquence cardiaque est de 267€ sur Amazon. 

Mais hier soir, j'ai découvert le Suunto Ambit qui est le nouveau modèle attendu fin mars, début avril avec deux tarifs 480€ avec la ceinture et 430€ sans. Prohibitif ? Oui, un peu cher mais vu les caractéristiques, cela semble justifié.

Il fait tout et plus encore avec une autonomie de 15h à 50h selon la configuration et les besoins de course ou de randonnée. J'ai encore un peu de temps avant de faire un choix mais avouez que le Suunto a quelque chose de plus que le Garmin, même en comparant le haut de gamme comme le 910XT.


2 commentaires:

Guillaume BRESSON a dit…

Ne jamais jouer au Foot quand on est un coureur, c'est une devise à tenir. De nombreux coureurs proches de moi ont eu la même mésaventure. J'espère pour toit qu'il n'y a pas de dégas.
Le foot ce n'est plus pour nous.
Bon courage.
Question GPS, j'ai un Foretex 401, il me convient bien, c'est que parfois j'aimerai en avoir un proposant plus de fonction mais mon entrainement fractionné je le réalise sur piste ou sur route où avec le club nous avons pris le soin de marquer tous les 200 m voir moins par endroit tous les 10 m. Donc il faut l'essentiel, distance et dénivelé pour la gestion de course. Voili voilou

Luc a dit…

Pas de chance. C'est un sport dangereux pour les coureurs. Bonne guérison.