lundi 5 septembre 2011

Maxi cross du mélézin à Villar-Saint-Pancrace : costaud !

Départ du 15 km et 7.5 km
Ce dimanche matin, il fait un temps de chien (breton)  lorsque je retire mon dossard pour courir le maxi cross du mélézin à Villar-Saint-Pancrace. Je m'aligne sur le 15 km  km c'est à dire deux boucles à travers la forêt comme indiqué ci-dessous !

Parcours version marker


Nous sommes 23 inscrits au départ pour les deux tours. L'organisateur égrène les noms des 23 courageux. Ce n'est pas évident de participer à une course avec si peu de partants. On se retrouve souvent seul ...

Faux-départ
L'organisateur annonce une forte montée dès le départ (vérifié avec 80m sur le premier km) puis un parcours assez roulant.

C'est parti avec un quart d'heure de retard avec une pluie fine et une température agréable pour courir.

Je pars vite mais la première montée calme mes ardeurs.

Passé cette première difficulté, je progresse seul ou avec un ou deux coureurs sur un parcours très agréable, varié, enchaînant descentes et petits raidillons. Le sol est gras, mais comme je suis correctement chaussé avec mes NB100 californiennes très légères et disposant de crampons; je ne suis pas tombé !

Belle photo prise Systémia



Je souffre bien évidemment dès que les portions descendantes laissent place aux pentes sèches. Les kilomètres passent et je suis satisfait malgré un manque réel de travail foncier associé à un embonpoint, de maintenir un rythme régulier.

La tête de la course
Je franchis une première fois la ligne d'arrivée en moins de 40'. J'avais prévu 1h30 pour quinze bornes, je suis dans la bonne cadence.

Première boucle
 Cependant, la montée vers le four m'oblige à marcher, un concurrent m'engage à repartir, ce que je fais. Nous resterons toute la deuxième boucle à quelques mètres d'écart.

Avoir un point de mire constitue un élément de motivation pour ne pas baisser de rythme. Ainsi, je suis souvent quelques secondes derrière ce coureur qui finira juste devant moi. 

Mon GPS me permet de constater en direct que je ne faiblis pas malgré les difficultés qui s'enchainent. Je reste toujours au contact de mon acolyte et à 3 km de l'arrivée, je passe même devant lui mais dans une dernière montée, ce dernier prendra quelques mètres d'avance qu'il conservera jusqu'au bout.

Au final, je franchis la ligne d'arrivée dix-septième sur 23 en 1h20'58" et 14.37 km pour 453 m de D+ soit 3.5 fois plus que celui indiqué (120m).

Délivrance !


Avec le coureur classé seizième, nous nous tapons dans les mains et nous félicitons mutuellement.

Ce maxi cross s’apparentait plutôt à un trail court avec un D+ consistant.

Les conditions de course étaient finalement excellentes avec une pluie fine et une température clémente.


Arrivée ?
Toutes les photos de la matinée prise par mon attachée de presse !

1 commentaire:

trainingforboston a dit…

Superbe course. Des partenaires de course rencontrés au hasard comme cela et qui nous pousse à se dépasser, c'est "Priceless"