dimanche 22 mai 2011

La foulée caturige : plus vite de 9' malgré 5 kg de plus et semaine 20.

Foulée caturige 2011

La prise de poids nuit-elle aux performances d'un coureur à pied ?

Répondre à cette question n'est pas simple, pour preuve mes meilleures performances enregistrées dernièrement.

Il me semble cependant avoir un problème récurrent avec mon poids et plus précisément la prise de poids. Malgré une alimentation équilibrée et une moindre consommation de pain depuis début mai, je me stabilise à 77.5 kg, ce qui comparé à l'année dernière constitue une prise de poids de 3 kg.
Il est temps de réagir sous peine de dériver au delà de l'acceptable.

Cependant, l'incidence sur mes performances chronométriques est inversement proportionnelle avec des chronos en nette amélioration.
Ainsi, mon poids à la période période il y a deux ans était de 72 kg, et j'avais couru la foulée caturige en 1h11'33".
Le poids n'est qu'un facteur parmi tant d'autres, l'entraînement et la forme le jour de la course.
Il n'en demeure pas moins que courir avec 5 kg de plus (7% de mon poids de forme) devrait avoir sur le long terme des conséquences néfastes sur le corps (genoux, TA, articulations).
Bref, je me dois de retrouver un poids de forme proche des 70 kg ne serait-ce que pour être mieux dans ma vie quotidienne.
J''avais atteint ce poids (70.3 kg) après la Saintélyon (7 décembre 2009) et 10h12' de souffrance ...


Semaine 20 : récupération et VMA avant les 10 km d'Embrun

Satisfait et content de ma course, je me suis accordé trois jours de repos. Même si les jambes ne s'en ressentaient pas trop, j'ai privilégié la récupération et la rédaction de mon compte-rendu !

Jeudi midi : cinq fois mille ! Qui dit mieux ? Malgré la chaleur habituelle, j'ai réalisé l'objectif assigné par le coach (4'20" avec + - 3') en courant les cinq séries comme suit : 4'11 - 4'20" - 4'14" - 4'21" et 4'37".
Je confirme que la piste est un lieu qui me plaît de plus en plus. Je prends du plaisir à développer ma VMA chétive en tournant comme un hamster.

Vendredi midi : le lièvre et la tortue Plutôt que d'errer dans les magasins, j'enfile mes chaussures et file avec un collègue de travail (le lièvre) réaliser la boucle habituelle (écourtée) le long du canal de Gap.
Ainsi, la tortue a du suivre avec quelques efforts le lièvre cycliste et triathlète. Nous avons bouclé la sortie en 55' pour 9.5km soit 4' de mieux que la semaine dernière seul.
En conclusion, la tortue a fort raison de vouloir suivre le lièvre pour progresser.

Samedi après-midi : ah ma VMA chuta
l'orage menace mais le menu du jour est encore le développement de la VMA. Après 20' d’échauffement, je devrais réaliser 3*7' en 4'30" (allure spécifique 10 km légèrement supérieure) entrecoupés de 5' de trot à chaque fois. Je dois finir avec 20' de retour au calme.
Finalement, la séance fut difficile enchainant trois séances consécutives avec des temps au delà de 4'30".


Dimanche matin : repos dominical 
Quatrième entrainement consécutif de la semaine, je suis parti à un rythme tranquille pour enchainer deux grands tours du plan d'eau d'Embrun puis 5*100m.
Je n'ai pas photographié les coureurs du trail des contreforts du Piolit de la Bâtie-Neuve.

Cette vingtième semaine se termine avec 44 km malgré une course dimanche dernier. Cette semaine, je prévois deux entrainements mardi et mercredi avant la foulée d'Embrun samedi 18h (47ème course).

Je pense qu'améliorer mon meilleur chrono sur quatre participations risque d'être compliqué mais j'essaierai dans la mesure de mes capacités du jour de partir en 4'30" le kilo puis sur les deux derniers kilomètres accélérer ... 

Je ferai un comparatif sur les trois dernières années en analysant les données GPS de 2008 à 2010.

L'édition 2007 constituait mon entrée en matière dans la course à pied en compétition. J'avais réussi un honorable 48'52".
Depuis ce jour, j'ai participé à 46 compétitions avec toujours l'envie de se dépasser et de prendre du plaisir.


A propos de la pratique sportive, j'ai trouvé sur le monde.fr un article intéressant sur l'addiction au sport quel qu'il soit. Ce billet renvoie à la lecture du dernier Sport et Vie (n°126 - page 46-52) que je vais certainement acheter.



1 commentaire:

trainingforboston a dit…

Il semblerait que c'est 4 minutes par kilo sur marathon et 2 minutes par kilo sur semi qui est perdu à cause de la prise de poids. Une petite incidence.