dimanche 10 juillet 2011

La foulée des miracles : une histoire de vétérans 3 !

Aiguilles de chabrières vu du Pontis
De foulée-miracles
Clairière
De foulée-miracles

C'est un retour à la compétition après quasiment un mois d'entrainements de confort sans effort. Le nouveau parcours au départ du Pontis se décompose avec 3km de montée avec un pourcentage élevé puis descente sur une route forestière, 3 km vallonnées et descente caillouteuse sur 2 bornes.

La montée : dès le départ, je me donne comme objectif de suivre un coureur embrunais (V3) mais dès les premiers mètres, je ne l'aperçois plus ! Quel objectif ... Mon poids (hors de forme) semble faire grimper mon cœur et j'ai du mal à suivre un groupe d'anciens (encore des V3) mais je m'accroche en respirant tel un bœuf (la comparaison est bonne). Il faut se farcir cette improbable montée où il me semble faire du surplace (km1 : 7'08" - km 2 : 10'33"  confirmé par le km 3 avec un 15'29").

La descente : Le ravitaillement vite passé me permet de dépasser les V2/3 mais un ancien a déjà la poudre d'escampette ! La descente est longue et je parviens à le déplacer, un exploit ! Malgré la fatigue, je réalise des temps au km très honorables (5'28"-4'12"-4'31"-4'20").
J'entends dès le plat revenu encore un vieux qui me suit et que j'accompagnerai avec difficulté.

Le parcours vallonné : c'est là que le bat blesse, tous les vieux retraités me rejoignent, ça colle les anciens. La succession de montées et de descente permet à deux V3 de me dépasser sans peine !
La dernière descente de deux km est dangereuse et je préfère assurer que chuter et me blesser. Je ne rejoindrai pas mes vieux qui franchissent la ligne entre 30 et 15' devant le V1 qui a vraiment souffert.
Plusieurs raisons à cela : je n'ai quasiment pas d’entrainements avec du D+, un départ (trop) rapide mais surtout des V3 beaucoup plus combattifs que moi.

Après l'arrivée en regardant les résultats, nous avons convenu que les V3 avaient la peau dure et que courir permettait de conserver la santé !
Au final, beaucoup de sueur, des beaux paysages, des V3 costauds, une 38ème place au général avec un temps de 1h13'50" et une 6ème place de ma catégorie de V1 alors que le V3 devant moi est aussi classé 6ème de sa catégorie.

Pour conclure, perdre un peu de poids et grimper au sommet du mont-Guillaume me semblent être deux bonnes résolutions pour cette période estivale.
un V4 habitué des podiums
De foulée-miracles

1 commentaire:

trainingforboston a dit…

Il est temps d'envisager une remise en forme. De plus, c'est plus agréable faire des compétitions en étant en forme et on râle moins comme un boeuf. Félicitation pour cette compétition.