mercredi 1 juin 2011

Foulée d'Embrun : record perso battu.

Premier passage filmé par un amateur  ...

Après deux entrainements mardi et mercredi, je me suis réservé pour ce samedi avec l'objectif de réaliser un 44'30".
Cependant, je savais que le challenge serait difficile.
Je suis sur la ligne de départ avec 175 coureurs, la température est proche de 27° avec un vent capricieux.
C'est parti, on perd quelques secondes mais me voilà sur la digue avec un groupe de coureurs de même niveau. Il est important de ne pas courir seul pour éviter le vent de face.
Le premier km est atteint en 4'24 préférant ralentir mon allure pour ne pas subir la course. Je franchis la première montée sans encombre en conservant un peu de vitesse (4'34" le km 2) puis nous repassons sur la ligne de départ pour bifurquer sur la gauche le long de la Durance. Cette-fois ci, pas de vent de face mais la chaleur s'abat sur nos épaules. Je maintiens mon rythme sachant que le retour risque d'être plus pénible.
Je réalise des temps au km très corrects (4'19"- 4'36" - 4'40").
Cette longue ligne droite fait plus d'1.5 km avec un profil très légèrement montant. Je fais demi-tour au km 5 en 22'33" avec à mes basques une féminine V1 qui ne veut rien lâcher et s'accroche comme une sangsue.
Sa présence me permet de ne pas baisser de rythme. Cependant, je sais que les 44'30" sont intenables.
Je retrouve toujours devant moi un concurrent (de grande taille) arrivé quelques secondes avant moi lors de la foulée caturige. Celui-ci me sert désormais de fil rouge.

L'objectif,malgré les quelques secondes d'avance sur moi est de le dépasser et le lâcher ! Il faut se motiver dans une course !
Je m'astreins à maintenir une allure identique mais le vent de face certes réduit sur cette portion reste gênant. C'est le cas pour tout le monde, même les meilleurs sont à 2' de leur temps de référence sur cette distance.
Je m'accroche en amorçant la courte pente pour remonter sur la digue (km 7 avec un 4'31" de moyenne).
Cependant, en course, je préfère ne pas regarder qu'une partie de l'écran de mon GPS, c'est certainement une erreur ...
Je suis dans les temps (7 secondes de retard) mais je faiblis malgré mon envie de me rapprocher de mon meilleur chrono.
Le vent détestable varie selon la protection de la végétation. Je rejoins et dépasse le coureur-repère et maintenant je me retrouve seul à la pointe du vent (4'43")
Le km 8 est annoncé mais je n'ai pas les ressources nécessaires pour accélérer dans la montée de 150 m du CNA qui me pénalise (4'55") tout en essayant de relancer pour ne pas être rattrapé par la meute.
Maintenant, que je suis proche de la rupture, le panneau du km 9 me permet de tenir et de terminer en 45'43" avec un dernier kilomètre au-delà des 4'15" programmés. Je suis classé en 75ème position sur 175 arrivants soit l'un de mes meilleurs ratios (42%) sur cette distance.
J'obtiens mon meilleur chrono sur cette épreuve en améliorant mon meilleur temps de 49' et celui de l'année dernière de 1'49".

A chacun sa course, son niveau, son allure et ses adversaires !! Se donner comme objectif de dépasser un coureur habitué à être devant vous semble être une source de motivation intéressante.

Pour ce qui concerne les vigoureux V3, Françoise est arrivée 1ère de sa catégorie avec un chrono de 56' et Patrick, gêné et asséché par le vent, a préféré attendre sa femme.



Distancetps/kmtps cumulAllure moy.
100:04:2400:04:2400:04:24
200:04:3400:08:5800:04:29
300:04:1900:13:1700:04:26
400:04:3600:17:5300:04:28
500:04:4000:22:3300:04:31
600:04:2800:27:0100:04:30
700:04:3700:31:3800:04:31
800:04:4300:36:2100:04:33
900:04:5500:41:1600:04:35
1000:04:2700:45:4300:04:34
00:45:43

Le classement de la course est ici.

3 commentaires:

trainingforboston a dit…

Félicitation pour ton record perso. C'est le temps de célébrer.

Thierry a dit…

Bravo David, c'est un excellent chrono au vu des conditions (les temps ne sont globalement pas terribles)
Tu nous sors une très belle saison, sans doute grâce à nos sorties hivernales du jeudi midi... (hi hi hi).

raidlighter a dit…

bravo David, ou vas tu t'arreter?
A force de battre tes chronostu vas devenir un gros client pour les coureurs du 10km.