lundi 28 mars 2011

Semaine V : Plus dur sera le marathon de Marseille !

Ma piste d'entrainement
Le programme de la semaine à venir reste classique avec deux séances de VMA ou développement de VMA, une sortie en endurance et une autre en allure spécifique.

Mercredi midi : je ressens une fatigue depuis le lever confirmée par mon état fiévreux. La séance prévue de VMA doit être reportée de sorte à ne gaspiller mes forces.
Donc, je préfère inverser en réalisant à un rythme de sénateur la sortie en endurance.
Je pars tranquillement évitant de faire remonter la fièvre, la météo est printanière et sans vent.
Je finis en 1h02 pour 9.5 km. J'espère avoir davantage de forces demain midi pour assurer la séance de VMA.

Jeudi midi : après une journée difficile, je maintiens la séance de VMA qui prévoit 10 séries de 1'30" à 15 km/h soit 375 m et 10x1' de récupération.
Lors du premier tour de piste, je suis à l'aise ne semblant pas souffrir de courir vite ! J'enchaine les cinq premiers tours sous un soleil agréable (20°).  Ce sera plus difficile sur la seconde partie pendant laquelle j'ai pioché.
Voici le détail des dix séries :
- 407 - 379 - 377 - 375 - 368- 378 - 378 - 388 - 373 - 362 - soit un 7/10 et 3 petits échecs.
Cette belle séance se conclut en 1h08'24" pour 12.19 km.

Samedi 11:00 AM : la séance de ce matin me convient avec 3 séries de 6' à 12km/h. Du coup, j'ajoute une quatrième série. Je réalise un petit tour de plan d'Embrun en 20'. Puis, je pars sur ma piste d'athlétisme personnelle à vive allure (... 12km/h). Cette piste est en réalité la route départementale 467 fernmée à la circulation. De plus, un marquage au soleil indique le kilométrage sur 1500m. D'un côté la Durance et de l''autre Embrun, je suis seul à courir comme un enragé et réussir un 4/4.
La séance durera 1h12 pour 12 bornes.
Demain, ce sera une autre paire de manches avec un entrainement de 2h00 (au lieu des 1h15 du plan fédéral).
Voici le scénraio de la matinée : 20' d'échauffement suivi 20' allure marathon (5'20) + 5' récup + 20' (AM) + 5'+ 20' (AM)+ 5' + 20' (AM) + 10 de retour au calme.

Dimanche 10:45 AM

Il fait froid et gris. Malgré le temps vilain, j'enfile mon short odlo au lieu d'un bas plus long. Je sais que ce sera long mais il faut accepter ce passage obligé. 
Un premier tour du plan d'eau à 6'00 pour 3.3 km. Je programme donc trois allures marathon : 20' + 25' + 25' à 5'20. Il ne pleut pas encore lorsque je termine ma première série avec 3.85 km soit une allure 

Je récupère 5' puis réalise mon allure marathon sur 25'. C'est dur et il bruine. Mes jambes sont écarlates et glacées. Courir reste une pratique sportive pour le moins ingrate, pas de but à marquer, un lob ou un smash !
Je sais ce que signifie les coureurs du dimanche ! Il y a en plein, femmes, vieux, rapides ou lents. 
Et moi, qui court comme je peux avec l'objectif de trouver l'allure marathon.
Je finis la deuxième série avec 4.74 km soit une allure moyenne de
Il pleut désormais, le froid constitue un frein à ma vitesse qui faiblit de plus en plus. Je résiste pendant les 25' malgré l'épuisement et la pluie. J'ai couru 3.68 km soit
Sur les 2h00, j'ai couru 1h10 en allure spécifique ce qui me permet de courir au final mon petit semi-marathon en 1h59'05". C'est le plus long effort réalisé en entrainement. 
Je suis satisfait, fatigué mais pas épuisé. Je profite de l'après-midi pour récupérer, glacer et masser.

Je totalise 55 km pour cette semaine n°5, je dois encore renouveler le même effort sur la prochaine semaine avec une sortie de 2h15 pour voir si je supporte la durée !

1 commentaire:

Guillaume BRESSON a dit…

Aller courage, l'allure spécifique c'est que du bon. Attention toute fois à ne pas courir avec de la fièvre, un cardiologue me l'avait déconseillé, faire du sport avec de la fièvre.