lundi 29 novembre 2010

Semaine 47 : Neige, froid & bâtons !

Il est normal que le froid arrive fin novembre, par contre, la neige est tombée de façon précoce par rapport aux hivers précédents.
Après 2 km  d'ascension
Il est donc nécessaire de se protéger du froid avec deux, voire trois couches, paire de gants, bonnet et buff.

Mardi : je profite encore de la dernière belle journée malgré les 1° en réalisant une reprise en douceur après le cross qui a laissé quelques traces.

L'après-midi, j'ai réalisé un bilan ostéo satisfaisant. La course à pied n'a pour l'instant pas de conséquence sur mes ménisques, genoux ou autres articulations.
L'ostéo s'occupe de quelques triathlètes embrunais et semble être un professionnel de la santé à recommander.
Jeudi : le froid est là (3°) mais nous acceptons le défi en remontant moins vite que d'habitude le Canal de Saint Mens avec Thierry.

Samedi : c'est une drôle de journée pour une sortie quasi-nocturne dans une ambiance laiteuse et trouble. En effet, la neige a recouvert 10/15 cm autour de la maison et 10 cm au plan d'eau.
La digue du plan d'eau
La météo a été vilaine toute la journée avec un ciel bouché. Cependant, je profite du cours de tennis de 1h30 de ma fille pour m'entrainer.
A 16h30, je me couvre au mieux pour essayer de courir ma boucle habituelle. Le terrain est par endroits instables et glissants. La nuit tombe rapidement, la température baisse et il neige.
Pas grand monde ...
Je résiste près de 13 km pour 1h23. Cela ma rappelé la Saintelyon avec la nuit comme élément perturbateur.

Dimanche : le soleil reprend ses droits mais je ne chausse mes trabucco que tard dans l'après-midi. Du lieu-dit, "le Serre", je programme de remonter sur 4 km au moins, la neige est agréable, du coton, le pied s'enfonce sans résistance. La montagne est belle mais on se les gèle !

La encore, je me protège mais les doigts des mains sont gourds au départ. Les guêtres RL jouent leur rôle en évitant que la neige entre dans les chaussures.
ça monte !
C'est dur, mais ma nouvelle arme secrète que sont mes bâtons américains Leki me permettent de progresser plus vite et sans chute. Le haut du corps travaille un peu soulageant davantage les articulations.
La clairière
Après 46', j'arrive au km 4 épuisé, je récupère trois minutes, prend quelques clichés et termine ma gourde.
Les traces du yéti ?
km 4 en 46'
Les pieds pris dans la neige
S'ensuivra 4 km de descente à une vitesse correcte de 6'30 le km dans la neige où les appuis restent fragiles. A voir la vidéo, si elle fonctionne ...

video

Aujourd'hui, le tendon d'Achille gauche se rappelle à mon souvenir.
Retour à la case départ.

Le bilan de la semaine est 44.6 km pour 5 h de course à pied avec un D+ cumulé de 637 m. La semaine prochaine sera moindre vu la météo. Les sorties sur la neige sont à limiter pour éviter d'user ses petits tendons !

Aucun commentaire: